Paris, la capitale, est connue pour être la ville de l’amour, la ville lumière, la ville de tous les possibles.  Même si Paris possède le surnom de ville lumière, il n’en demeure pas moins que la nuit beaucoup de choses s’y passent. Paris est cosmopolite, Paris accueille de nombreux spectacles, de multiples cabarets, etc. Si elle a la réputation d’être sulfureuse, c’est notamment grâce au Lido et au Moulin Rouge qui sont des institutions.

Les Français ont, eux aussi, la réputation d’avoir des mœurs légères et plus on se rapproche de la capitale, plus la réputation colle à la peau. On dit d’ailleurs que les Parisiennes et les Parisiens aiment plus le sexe que dans les autres capitales du monde. C’est peut-être pour cette raison que c’est une des villes les plus aimées au monde. Alors, Paris est-elle libertine ?

Les prémices du libertinage à Paris remontent à l’aristocratie

paris libertin

Pour comprendre pourquoi notre capitale a cette sulfureuse réputation, il faut remonter à l’époque des Rois de France et, plus particulièrement, à ce qui se passait à la cour. La France a toujours été très chrétienne, et à partir du XVIᵉ siècle, les aristocrates ont commencé à s’affranchir de Dieu. Ils ont alors pris plaisir à expérimenter toutes sortes de relations sexuelles, en découvrant la bisexualité et les scandales qui vont autour. En effet, les relations sexuelles du même genre étaient punies par l’Église. Le libertinage était, de ce fait, assez caché.

C’est deux siècles plus tard, qu’il est devenu monnaie courante, pour les nobles de partager les plaisirs du sexe, notamment au travers d’orgies bisexuelles. À cette époque, deux clans se forment. Les partisans des plaisirs charnels et sensuels, et ceux qui rejettent cette idée, et voyaient dans le libertinage, une abomination.

Jusqu’au XVIII siècle, les mœurs étaient très légères, mais seulement chez les nobles et les aristocrates. Le libertinage ne se passait qu’à la cour et le peuple voyait d’un très mauvais œil ce qui s’y passait. C’est au milieu du siècle, que les choses ont commencé à se tasser, et que la cour est redevenue un lieu assez calme. En effet, Louis XVI n’était pas du tout porté sur la chose, c’est d’ailleurs pour cette raison que Marie-Antoinette s’autorisait quelques tromperies.

couple libertin paris marie antoinette

Mais, est-ce que le libertinage a disparu en même temps que les Rois de France ? Rien n’est moins sûr.

L’ouverture du premier club libertin remonte à près d’un siècle

C’est en 1934 que le premier club réservé au libertinage ouvre ses portes dans les Hauts-de-Seine, près de Versailles. Ce club a vécu plus de 70 ans et a fermé ses portes dans les années 2000. De nombreux autres bars et clubs ont depuis ouvert leurs portes et Paris continue ses nuits de folies en compagnie des plus coquins de la ville.

Il faut bien comprendre qu’un club libertin n’a rien à voir avec un bordel. Les personnes se rendant en club pour libertins sont principalement des couples à la recherche de piment, ayant des fantasmes de partage. Un bordel est un lieu où se trouvent des prostituées, qui se font payer en échange de faveurs sexuelles. Le libertinage n’a absolument rien de similaire et les clubs libertins sont donc tout à fait courants dans la capitale de l’amour.

Paris libertine n’est pas un mythe, c’est la réalité

libertinage paris

Dans la capitale, sans compter les départements qui composent l’Île-de-France, liste des clubs libertins de la capitale est plutôt longue, on répertorie environ 20 clubs libertins connus. Cependant, il existe également des discothèques moins connues, des bars et des soirées privées, où il faut être invité pour participer.

Si autant de clubs existent, c’est parce que les couples parisiens aiment s’y rendre, mais pas seulement. De nombreux touristes viennent à Paris pour faire un tour à Pigalle, au Moulin Rouge et jauger l’ambiance par eux-mêmes. Ces discothèques sont par ailleurs très sélectives sur leur clientèle. Plusieurs règles existent. Par exemple, il est très rare de trouver un club qui laisse entrer un homme s’il n’est pas accompagné. Cela pose moins de problème s’il s’agit d’une femme, bien que certains lieux n’acceptent que les couples.

Certains clubs acceptent les hommes seuls contre une entrée payée plus cher que pour une femme. Cela aide à attirer les femmes, et à freiner les hommes qui n’ont pas le budget pour se payer leur place. Il n’est pas rare que les hommes se fassent refuser juste parce qu’il n’y a pas assez de femmes, enfin, sachez qu’un groupe masculin ne sera jamais accepté.

Dans ce type de clubs, rien ne vous oblige à participer. Vous pouvez vous y rendre pour déguster des cocktails ou faire des rencontres, mais vous n’avez pas le droit de venir, juste pour faire le voyeur, sauf si un couple vous y autorise, bien entendu.

Une ville libertine oui, toutefois très contrôlée

couple libertin paris

Vous l’aurez compris, Paris est une ville libertine, en revanche vous ne croiserez pas des couples, faire l’amour à tous les coins de rue. La plupart des personnes qui se rendent dans les clubs y vont pour expérimenter et découvrir d’autres horizons mais, finalement, rares sont ceux qui participent à des orgies.