Anxiété en France, après l’incendie de Notre Dame de Paris du 15 Avril.

A Paris, le nombre d’enfants soumis à des contrôles médicaux pour déterminer la quantité de plomb dans le sang après l’incendie de la cathédrale Notre-Dame a doublé.

En juillet, le nombre d’enfants soumis à des tests médicaux est passé à plus de 160, selon un rapport officiel publié aujourd’hui.

Six d’entre eux se situent sur le “seuil de vigilance” (25-50 microgrammes de plomb par litre de sang) et un enfant dépasse la limite bien que l’on ne puisse affirmer avec certitude que cela dépend des particules de plomb libérées par l’incendie du 15 avril de la cathédrale Notre Dame de Paris.

L’enfant au dessus du seuil fréquentait en tout cas l’une des écoles parisiennes près de la cathédrale.

Cette école aux abords de la cathédrale a été fermée fin juillet en raison de la forte de plomb trouvée dans les cours extérieures.