C’est bien connu à travers le monde : Paris, la capitale de la France, regorge de lieux en tous genres à visiter. Entre monuments et lieux historiques, jardins, musées ou encore galeries, il y en a pour toutes les envies et tous les âges. Cependant, il y a également dans Paris des lieux un peu moins connus des touristes, mais tout aussi agréables à voir et à visiter, tels que les passages commerciaux que l’on retrouve aujourd’hui un peu partout dans la ville. 

Parmi ces derniers, on pense notamment à l’un des plus beaux passages de Paris, le Passage des panoramas : c’est une visite agréable que l’on soit amateurs d’art ou d’histoire, ou tout simplement à recherche de belles adresses typiques parisiennes.

Quand et par qui a-t-il été édifié ? À quoi doit-il son nom ? Que peut-on retrouver dans ce lieu ? Et comment a-t-il évolué depuis sa construction ? Rendez-vous ci-dessous pour en savoir plus sur le Passage des panoramas à Paris.

Quelle est l’histoire du Passage des panoramas ?

passage des panoramas paris
@Parisladouce

Édifié en 1799 par Jean-Louis Girard, l’un des plus beaux passages Parisien  a été ouvert là où se situait autrefois l’hôtel de Montmorency-Luxembourg dans le 2e arrondissement au quartier Vivienne. Ce sont respectivement le boulevard Montmartre et la rue Saint-Marc qui délimitent au Nord et au Sud la localisation du passage.

Ainsi, le Passage des panoramas de Paris est non seulement un des plus anciens passages couverts parisiens (avec le Passage du Caire), mais aussi un des premiers passages commerciaux couverts du continent européen

De plus, depuis le 7 juillet 1974 que l’artère marchande est inscrite au titre des monuments historiques.

Pourquoi ce nom ?

Le lieu doit son nom à la construction de deux rotondes imposantes de 17 mètres de diamètre et 7 mètres de hauteur, par l’armateur américain William Thayer. En effet, ces installations servaient à y exposer des panoramas, le principe étant d’y installer des toiles de très grande taille ayant pour objectif de reproduire une ville. Cela permet alors de révéler des œuvres d’artistes plus ou moins connus, tout en stylisant le passage et en améliorant de manière visuelle la visite du passage.

Ainsi, les deux premières œuvres exposées ont été une « Vue de Paris prise de l’avant du dôme central des Tuileries » de l’artiste Pierre Prévost, et « L’Évacuation de Toulon par les Anglais en 1793 ».

Que retrouve-t-on dans ce lieu ?

passage des panoramas de Paris

Initialement, le Passage des panoramas de Paris était composé de nombreuses boutiques : une soixantaine. Les 133 mètres de longueur par 3,2 mètres de largeur du Passage des panoramas sont ainsi partagés entre artisans d’art, restaurants, commerces de bouche et vieilles boutiques en tous genres. On y trouvait notamment l’ancienne boutique du chocolatier Marquis transformée depuis en un salon de thé au style baroque (L’Arbre à Cannelle), ou encore celle de l’imprimerie Stern qui quant à elle est devenue en 2014 un restaurant gastronomique italien (le Caffè Stern).

Par ailleurs, les collectionneurs d’objets d’histoire en tous genres tels que des timbres postaux, des cartes postales, ou encore des monnaies pourront sans aucun doute trouver leur bonheur dans l’une des vieilles boutiques du passage couvert.

Et qu’en est-il de son évolution ?

Construit par l’architecte français Jacques Cellerier et inauguré en 1807, le Théâtre des Variétés est adossé au Passage des panoramas. Les deux lieux communiquent alors via la galerie des Variétés.

Toujours en activité aujourd’hui, on y retrouve une programmation culturelle variée : des célébrités françaises, mais pas seulement, s’y produisent depuis plus de deux siècles. Entre spectacles, comédies musicales ou encore one-man-shows, le Théâtre des Variétés permet ainsi d’animer le lieu : de quoi se divertir après avoir déambulé dans les boutiques du passage et bu un café ou mangé un morceau par exemple.

En 1831, les panoramas du passage sont alors démolis pour laisser place à partir de 1834 à d’autres installations. Ce sont ainsi des ramifications telles que les galeries Montmartre, Feydeau ou encore Saint-Marc qui sont ajoutées au passage, les panoramas étant considérés comme n’étant plus d’actualité pour l’époque.

Ouvert tous les jours de 6 h à minuit, le Passage des panoramas de Paris est le lieu adéquat pour passer un moment hors du temps en plein cœur de la capitale. L’édifice de Jean-Louis Girard datant de 1799 est ainsi connu pour être un des premiers passages commerciaux couverts de Paris et d’Europe. Et comme n’importe quel bâtiment, il a évolué au fil des années : les panoramas exposés dans les rotondes aménagées par William Thayer ayant donné au lieu ce nom et ayant fait sa notoriété ont aujourd’hui disparu. Toutefois, le Passage des panoramas de Paris a réussi à conserver son charme et son cachet de l’ancien. Entre les boutiques d’époque, les commerces de bouches, les restaurants ou encore les artisans d’art, une balade dans ce passage suffit pour être transporté au 19e siècle sans encombre.