Darren Star, le réalisateur de la très connue série « Sex and the City » a sorti une nouvelle série intitulée « Emily in Paris ». Les épisodes de cette saga retracent la vie dans la capitale française d’Emily Cooper, une jeune femme américaine ayant profité d’une opportunité professionnelle pour s’installer à Paris, incarnée par Lily Collins.

Il semblerait ici que le réalisateur ait pioché dans ses propres idées de la ville pour créer de toutes pièces le Paris dans lequel la série a été tournée. À retrouver dans cet article : notre avis sur la série, entre stéréotypes, clichés et réalités.

Emily in Paris

La dure loi du logement parisien

Dans la série, il paraît aisé de trouver de quoi se loger à Paris. La preuve : Emily trouve un logement rapidement, et sans passer même avoir besoin de cinq garants.

Du coup, trouver un logement correct pour un prix raisonnable, qui plus est dans une ville aussi importante que Paris où la demande est clairement supérieure à l’offre, c’est apparemment possible !

L’autre point à soulever à ce niveau c’est la « chambre de bonne » dans laquelle vit l’héroïne de la série. À voir les images, il s’agit en réalité d’un bel appartement parisien, bien situé et avec une vue plutôt sympa sur les toits de Paris. On notera toutefois qu’il n’y a pas d’ascenseur dans l’immeuble, il ne faudrait pas abuser non plus !

Travailler à Paris

Oubliez le rythme de vie effréné des Parisiens, et plus globalement de toutes les personnes travaillant dans la capitale. Dans la série, il n’est apparemment pas dans les us et coutumes des Français de débuter sa journée de travail avant 10 h 30. Quant au credo qui dicte la vie professionnelle des habitants de la capitale, il est résumé par un des personnages de la série comme étant : « on ne vit pas pour travailler, mais on travaille pour vivre ».

On peut d’ailleurs le voir avec les pauses-déjeuner interminables de 3 h qui entrecoupent les journées de travail d’Emily et de ses collègues, rythmées par des terrasses, des verres de vin ou encore des traversées de Paris.

Ce lien fort entre les Français et la cigarette…

La cigarette est omniprésente tout au long des épisodes, comme s’il s’agissait de quelque chose de sacré.

Dans les bureaux, au restaurant et même à la sortie des salles de sport, le Français se balade très souvent une cigarette à la bouche. Et l’on trouve généralement un bon verre de vin pour accompagner cela, surtout lorsque l’on est installé en terrasse.

Le vin, parlons-en tiens !

Si la France est connue mondialement pour son vin, dans la série ses habitants sont aussi dépeints comme des alcooliques.

Ici, on boit du vin tout le temps, qu’il y ait ou non une occasion d’ailleurs. Boire du vin à 11 h vous paraît être trop tôt ? Dans Emily in Paris, c’est au contraire plutôt considéré comme quelque chose de normal.

Ceci, d’autant plus quand on note l’engouement général des Français pour les terrasses à toute heure, aussi bien en journée qu’en soirée.

Emily in Paris

La bise, ou l’art français de se dire bonjour

La bise, ou cette coutume avec laquelle les Français sont facilement repérés est quelque peu poussée dans la série. En effet, qu’il s’agisse d’une première rencontre avec ses directeurs au travail ou ses clients, tout le monde paraît se saluer par la bise ici. Et il faut dire que ce n’est pas vraiment le cas dans la réalité des choses.

Sérieusement, vous avez déjà vu le PDG d’une grosse boîte faire la bise à un nouveau collaborateur, qui plus est étranger ? Non ? C’est bizarre, nous non plus.

La joie de se déplacer à Paris

Quelle surprise de voir dans la série qu’Emily ne se déplace jamais en utilisant le réseau de transports en commun parisien ! Ici ni bus, ni train ou RER, et encore moins de métros, Emily ne se déplace qu’à pied ou en taxi. Pas très compliqué en même temps quand on ne se déplace que dans un seul quartier ou arrondissement de Paris, direz-vous. Et pourtant c’est très Parisien de prendre la ligne 13 en heure de pointe !

À la surface, on a aussi à faire à un Paris quelque peu différent. La circulation semble plutôt fluide : on y voit peu de voitures, et quasiment pas de vélos ou trottinettes.

emily in paris la série

Le Français « typique »

Connus mondialement pour leur caractère et leur attitude quelque peu hautaine, les Français sont dépeints dans la série comme des habitants de mauvaise humeur et inhospitaliers.

Et pour accentuer ce fait, les personnages ont pour la plupart des noms bien français. Vous savez, ceux qui donnent tout de suite envie de manger un croissant ou de se balader avec une baguette de pain chaude sous le bras, béret vissé sur la tête.

D’ailleurs, en parlant chapeau, on remarque que les personnages de la série sont tous toujours habillés à la pointe de la mode. Ce qui n’est clairement pas le cas dans le vrai Paris, ville cosmopolite où les gens défilent sous toutes les tenues.

Un Paris aux airs de ville parfaite

Il est également drôle de voir que dans cette série, le personnage principal évolue dans une ville qui semble propre et bien entretenue. Bien sûr, ici pas de travaux, ni de tentes ou SDF dans les rues.

Quant aux poubelles débordantes ou aux nombreux déchets qui jonchent habituellement les rues et les trottoirs de la ville, ils ne font eux non plus pas d’apparition au cours de la série.

Et parlons sécurité : à aucun moment dans la série, Emily, pourtant très jolie jeune femme, ne se fait siffler, aborder ou insulter dans la rue. Étonnant lorsque l’on compare ces scènes aux scènes du quotidien de nombreuses femmes en France. Finalement, c’est un peu comme s’il s’agissait ici du Paris rêvé de chacun.

série Emily in paris, notre avis

À prendre au second degré…

S’il est vrai que la série est remplie de clichés sur la capitale et sur ses habitants, il ne faut pas oublier qu’il ne s’agit « que » d’une fiction.

Tout au long des épisodes, c’est à travers les yeux de la jeune femme américaine Emily que l’on découvre la vie et la ville de Paris.

Par ailleurs, si l’on fait un parallèle avec le franc succès de la série « Sex and the city » qui se déroule aux États-Unis : ici le réalisateur a également fait un portrait typique des Américaines et idéaliste de la ville de New York tel que nous nous l’imaginons.

À notre souvenir, à l’époque ça n’avait dérangé personne. Il s’agissait d’une vision de New York parmi tant d’autres, et c’est également le cas pour Paris dans cette série.

Et pour la suite ?

En attendant, le réalisateur Darren star espère qu’il pourra y avoir une saison 2 en fonction du succès et de l’attractivité de la première saison.

Si la série fait beaucoup de bruit en ce moment sur les réseaux notamment sur les clichés français qu’elle aborde, Emily semble également avoir conquis le cœur de la plupart des spectateurs. En tout cas, la fin de la saison 1 laisse à penser qu’il y aura effectivement une suite. Affaire à suivre donc !