Si vous aimeriez connaitre le parvis du Sacré-Cœur, mais que vous n’avez pas le courage de vous lancer dans l’ascension de 222 marches d’escalier qui y mènent, le funiculaire de Montmartre est une bonne option d’y parvenir. Dans cet article, nous vous donnons tous les détails pratiques que vous avez besoin de connaitre pour pouvoir vivre cette expérience.  Balade en amoureux dans Paris, pique-nique dans le parc de Montmartre, repos au soleil, toutes les occasions sont bonnes pour aller prendre le funiculaire de Montmartre. 

Informations pratiques sur le funiculaire de Montmartre

 funiculaire de Montmartre

Le funiculaire de Montmartre est une sorte d’ascenseur automatisé incliné dont les deux cabines relient le bas de la butte de Montmartre à son sommet. Chaque année, environ 2 millions de passagers l’utilisent pour éviter les marches, mais aussi pour profiter de la magnifique vue qui s’offre à vous lors du trajet. Celui-ci dure moins de 2 minutes et parcourt un dénivelé de 36 mètres sur une longueur de 108 mètres.

Où le prendre ?

 funiculaire de Montmartre
@Premier Photo / Shutterstock.com

Pour la montée : station basse située entre les places Saint-Pierre et Suzanne Valadon.

Pour la descente : station haute située rue du Cardinal Dubois  

Pour accéder à la station basse, vous pouvez prendre la ligne 2 de métro et descendre à la station Anvers ; ou prendre la ligne 12 et descendre à la station Abbesses (il vous faudra marcher un peu). 

Horaires

En temps normal, vous pouvez monter à bord du funiculaire de Montmartre de 6 h du matin à 0 h 45. Cependant, les guichets qui vendent les tickets ne sont pas ouverts la nuit, si vous allez redescendre tard, pensez à acheter vos billets à l’avance. 

Attention, pour en raison de la crise sanitaire liée au Coronavirus, le funiculaire ne fonctionne actuellement pas au-delà de 21 h, heure du couvre-feu imposé à Paris. 

Tarifs

Le funiculaire coûte le même prix qu’un ticket de métro, c’est-à-dire 1,90 euro si l’on achète à l’unité. Vous pouvez aussi acheter les tickets par carnet de 10 auquel cas cela vous reviendra à 1,69 euro l’unité. Enfin, si vous bénéficiez d’un tarif réduit, d’un passe Paris Visite ou d’un passe Navigo, cela applique aussi pour le funiculaire de Montmartre. En somme, c’est une attraction touristique très accessible. 

Qu’y faire à proximité ?

Le funiculaire de Montmartre est une attraction en lui-même, mais de très courte durée. Profitez d’être monté au sommet de la butte Montmartre pour y découvrir de jolis endroits. En particulier, on citera la fameuse Basilique du Sacré-Cœur. Elle fut construite au 19e siècle selon les principes du style néo-byzantin. Elle fait sans aucun doute partie des monuments les plus visités de la capitale française. On ne manquera pas non plus d’aller se promener sur la Place du Tertre où se mêlent les artistes, les touristes et les locaux le temps d’admirer quelques toiles, de manger un morceau ou de boire un café.  

Vous pouvez tout à fait choisir de redescendre via les escaliers si vous ne tenez pas à renouveler l’expérience du funiculaire au retour. 

L’histoire du funiculaire de Montmartre

 funiculaire de Montmartre
@ Alexandra Lande / Shutterstock.com

En 1891, les autorités de Paris décident de construire un funiculaire qui reliera la Basilique du Sacré-Cœur aux maisons du vieux quartier de Montmartre. Jusque-là, la Basilique était difficilement accessible, car il existait peu de voitures, et que les pentes raides de la butte de Montmartre rendaient l’ascension difficile en calèche. Mais ce n’est qu’en 1900 que celui-ci et inauguré, avant même la construction du réseau de métro de Paris. C’est à l’architecte Francois Deslaugiers que l’on doit l’architecture de ce funiculaire. À l’époque, il fonctionne avec un mécanisme à eau. En 1931, le funiculaire est mis hors service pendant 4 ans afin de passer du mécanisme à eau à une technologie électrique. Puis en 1990, de nouveaux travaux interrompent le trafic pendant un an, il s’agit d’installer deux nouvelles cabines plus modernes. Celles-ci furent pensées par le stylicien Roger Tallon. Les nouvelles cabines ressemblent étrangement à des cabines d’ascenseurs, d’ailleurs, on profite aussi de l’arrêt du funiculaire pour rénover entièrement les gares. Le système est complètement automatisé, il n’y a plus besoin de conducteur et l’on peut transporter 1 300 personnes par heure. Une véritable prouesse.

En 2006, le funiculaire connait un incident. Lors d’un test de freinage réalisé par la RATP, une nacelle s’écrase au sol. Cela était dû à la rupture du culot d’un câble de traction. Heureusement, aucune victime n’est à déplorer. C’est alors que l’on se rend compte de l’importance du funiculaire pour ses usagers (les bus ne sont pas aussi rapides ni nombreux pour prendre le relai) ; et pour les commerçants qui se trouvent en haut de la butte de Montmartre (on registre alors une baisse du chiffre d’affaires de 20 à 30 %).

Aujourd’hui, le funiculaire est totalement sécurisé et des tests de fonctionnement ont lieu régulièrement pour assurer la sécurité des usagers. 

Prendre le funiculaire pour se rendre à la Basilique du Sacré-Cœur ou sur la Place du Tertre est une excellente manière d’économiser du temps et de l’énergie ; mais c’est aussi et avant tout une expérience agréable à vivre. Les cabines vitrées permettent en effet d’avoir une vue inégalable sur Paris.  

Crédit photo couverture @ olrat / Shutterstock.com