Comme bon nombre de capitales, Paris est connue pour être une ville cosmopolite et active, de jour comme de nuit par ailleurs. Ceci grâce aux musées, monuments historiques et autres lieux célèbres de Paris, mais pas seulement. En effet, il y a également au cœur de Paris plusieurs rues et avenues emblématiques  de la frénésie parisienne. Parmi celles-ci, la rue St-Honoré.

Entre visite historique et culturelle, shopping et gourmandise, l’ennui n’a pas sa place ici. Pour savoir que voir et découvrir dans cette mythique rue parisienne, rendez-vous ci-dessous !

Situation de la rue Saint-Honoré

rue Saint Honoré Paris

D’une longueur d’environ 1840 mètres, la rue Saint-Honoré est une artère qui traverse le 1er mais aussi le 8e arrondissement de la capitale. Elle est ainsi partagée entre les différents quartiers de la Place Vendôme, du Palais-Royal, des Halles et de la Madeleine.

Par ailleurs, la rue, bordée de plusieurs musées et autres monuments, est desservie par plusieurs lignes de métro ou de bus. Il est donc relativement simple d’y accéder.

Ainsi, il est commun de dire qu’aujourd’hui la rue du faubourg Saint-Honoré regroupe, le long de ses presque 2 kilomètres, les essentiels de la capitale parisienne : des lieux culturels, des magasins, des boutiques de luxe et des boutiques en tous genres, des cafés, parfois même mythiques à Paris.

Une rue gorgée d’histoire

Connue pour être une rue très ancienne de Paris, la rue Saint-Honoré est à l’origine le prolongement d’un axe, réalisé pour pouvoir mener de Paris à Saint-Ouen, et de Clichy à Argenteuil et Neuilly. Elle doit par ailleurs son nom actuel à l’ancienne église collégiale de Saint-Honoré, depuis les années 1640. 

Aussi, c’est cette rue qu’empruntait à l’époque la charrette qui conduisait les condamnés à la Place de la Révolution.

De plus, au numéro 115 se trouve une des plus vieilles pharmacies de la capitale, ouverte en 1762. On y trouvait d’ailleurs autrefois la maison du Mouton, puis du Mouton-Blanc : apothicaire qui fournissait à l’époque Marie-Antoinette en crèmes de beauté.

La rue est ensuite devenue relativement rapidement l’axe traversant le plus riche de Paris.

Des monuments classés historiques

Rue St Honoré

Aussi, il y a aujourd’hui dans la rue Saint-Honoré plusieurs monuments classés historiques.

À l’angle avec la rue de Castiglione, on retrouve des vestiges du Couvent des Feuillants, également connu sous le nom du monastère royal de Saint-Bernard, fondé en 1587 par Henri III. Il s’agit des immeubles de rapport et du chevet de l’église, construits par l’architecte Jacques-Denis Antoine en 1776, qui sont aujourd’hui classés comme étant un monument historique, et ce depuis le 1er juillet 1987.

Au croisement avec la rue de l’Arbre-Sec, c’est la fontaine de la Croix du Trahoir qui est classée monument historique depuis le 2 février 1925. Construite en 1776 par Jacques-Germain Soufflot, elle faisait à l’époque office de répartiteur d’eau.

Un autre exemple est l’église Saint-Roch, construite entre 1653 et 1722 sur la base des plans de Jacques Le Mercier, grand architecte français ayant travaillé notamment aux côtés de Louis XIII et de Louis XIV. D’une longueur de 126 mètres, l’église de style baroque est par ailleurs classée monument historique depuis le 7 décembre 1914.

Un accès aux lieux typiques et culturels de la capitale

Depuis les Halles jusqu’à la rue Royale, il est tout à fait possible de contempler les différents monuments principaux de la capitale. En effet, on trouve aux abords de la rue Saint-Honoré d’un côté le Musée du Louvre et le Palais Royal, célèbres lieux culturels de Paris.

Le Jardin des Tuileries, également situé près de la rue Saint-Honoré, permet quant à lui de faire une pause au vert pendant une journée dans la folie parisienne. Tandis que de l’autre côté de la rue, on peut se rendre sur la place Vendôme ou la place de la Madeleine, qui font partie des places les plus connues de la capitale.

Opter pour une session shopping

Outre sa dimension historique et culturelle, la rue Saint-Honoré offre aussi la possibilité de faire des achats tout du long de ses 2 kilomètres. En effet, on y retrouve plusieurs des grands magasins célèbres et des grands noms de marques de vêtements, de joaillerie ou encore de maroquinerie.

De la place Vendôme à celle de la Madeleine, les enseignes de luxe et marques de renommée internationale sont nombreuses : ceci qu’il s’agisse de maroquinerie, d’art de vivre et bien sûr de haute-couture. Michael Kors, Sandro, Maje, The Kooples, Longchamp, Chanel, Jimmy Choo, Chloe, Emporio Armani, Gucci, Balenciaga, Mulberry, Colette, Furla, ou encore Jo Malone sont ainsi des noms bien connus qu’il est possible d’observer dans la fameuse rue.

Toutefois, malgré des loyers toujours plus élevés et une réputation grandissante, la rue Saint-Honoré met aujourd’hui davantage en avant le mélange des genres. Ainsi, le profil des visiteurs s’est depuis les débuts de la fréquentation de la rue largement diversifié, chacun ayant accès à des produits adaptés. En effet, aujourd’hui Balenciaga côtoie des enseignes considérées telles que Zara ou encore & Other Stories, pour n’en citer que quelques-unes.

C’est par ailleurs en empruntant cette rue que l’on peut se rendre au célèbre concept-store Colette, ouvert en 1997. On y rencontre depuis une clientèle plutôt branchée, et à l’affût des dernières pièces de créateurs ; entre amateurs de mode, étudiants en graphisme, touristes fortunés ou encore bourgeoises parisiennes.

Profiter de la gastronomie française tout au long de la rue

Rue St Honoré, découvrir la mythique rue parisienne

Et pour les pauses gourmandes, ce ne sont pas les restaurants, cafés et bars typiques, ou commerces alimentaires qui manquent à l’appel dans la rue Saint-Honoré ! Que l’on soit à la recherche d’un endroit pour un déjeuner d’affaires ou un dîner en amoureux par exemple, aucun doute que chacun saura trouver son bonheur parmi les nombreux restaurants de la rue.

Et s’il s’agit plutôt d’acheter une gourmandise à la volée pour le goûter, les différents commerces de bouche de la rue répondent aussi parfaitement aux attentes : telles que la boutique Ladurée à l’angle de la rue Royale, ou encore la boulangerie Éric Kayser près du Louvre.

Finalement, la rue Saint-Honoré, de par sa position centrale entre les 1er et 8e arrondissements, est une artère principale de Paris. Entre monuments historiques, accessibilité à plusieurs lieux culturels et typiques, enseignes de luxe, restaurants et commerces de bouches, cette rue est une des plus intéressantes à visiter dans la capitale.