Envie de faire quelque chose qui sort de l’ordinaire dans la ville des amoureux ? Marre du Louvre, de la Tour Eiffel et du quartier de Montmartre ? Les Catacombes de Paris sont sans aucun doute le lieu connu le plus insolite de la ville ! Une expérience unique qui vaut le coup d’être vécu et la possibilité de découvrir la capitale française sous un autre angle que le glamour.

Dans cet article, nous vous donnons tous les détails sur la visite, l’histoire du lieu et toutes les informations pratiques dont vous aurez besoin pour votre découverte des catacombes de Paris.

Les catacombes de Paris

Un labyrinthe souterrain géant dont on ne soupçonne pas l’existence lorsque l’on se balade en ville, voilà ce que sont les catacombes parisiennes. Des galeries creusées s’étendent Paris, à 20 m de profondeur. Cette visite lors de laquelle on peut découvrir l’un des plus grands ossuaires du monde ne laisse pas indifférent. C’est pourquoi elles attirent de plus en plus de visiteurs.

Un peu d’histoire

Au risque de casser l’imaginaire que vous avez peut-être laissé voguer, les catacombes de Paris commencent à être creusées à l’époque gallo-romaine. Les habitants de la ville qui s’appelait encore alors Lutèce creusaient pour obtenir les pierres avec lesquelles ils construisaient leurs maisons. On peut dire que les catacombes d’aujourd’hui étaient en fait les carrières de nos ancêtres les Gaulois.

Ce n’est que plusieurs siècles plus tard que les Parisiens donnent un autre usage à ces souterrains. En 1786, les cimetières de Paris doivent être évacués pour des raisons de salubrité publique. 6 millions d’ossements sont déterrés et doivent trouver un nouveau lieu de repos. Les autorités décident alors de donner un nouvel emploi aux anciennes carrières qui deviennent les Catacombes de Paris. Il est important de souligner que contrairement aux catacombes de la Rome antique qui servaient de lieu de sépulture, celles de Paris n’ont pas de caractère religieux.

Il est important de noter que les catacombes sont ouvertes au public depuis 1806, mais la partie que l’on peut officiellement visiter est une toute petite part (1,7 km) des 300 km de galeries qui ont été creusées sous Paris. Jusqu’en 1972, on ne pouvait visiter les catacombes qu’à la lueur de la bougie… Inutile de préciser que cela devait sans aucun doute rajouter du piment à cette échappée mystique.

À ce jour, aucun des ossements n’a pu être identifié, mais on présume que des personnes de renommée comme Rabelais, Racine, Colbert ou encore Robespierre gisent dans les catacombes de Paris.

Ce que l’on peut découvrir dans les catacombes de Paris

pillier d'os et de crane des catacombnes de paris

La partie que l’on peut visiter officiellement s’étend sur 1,7 km sous le 14e arrondissement de Paris. Ces galeries ont été converties en musée et dépendent du musée Carnavalet.

Tout au long de votre parcours, vous aurez plus de 200 marches d’escalier à monter ou descendre. On distingue deux parties dans la découverte des catacombes de Paris.

Premièrement, on commence par descendre dans les galeries qui mènent aux anciennes carrières souterraines via 130 marches d’escalier en colimaçon. Vous trouverez dans les salles situées au fil du parcours des panneaux qui présentent et expliquent l’histoire des carrières. Vous pourrez également observer des plaques de noms de galeries qui ressemblent étrangement à celles que l’on peut trouver en surface pour les noms de rues.

Ensuite, vous passez par l’aqueduc d’Arcueil puis l’atelier avant d’arriver dans la partie basse des catacombes. C’est dans cette deuxième partie des souterrains que vous pourrez découvrir l’ossuaire. Les ossements ont d’abord été jetés dans les anciennes carrières sans ménage. C’est Héricart de Thury, l’inspecteur général des carrières qui en 1810 aménage les lieux. Il crée des hagues, des façades décoratives et une mise en scène via des plaques qui nous portent à la réflexion sur la fragilité de la vie.

Vous poursuivez le parcours en passant par la fontaine de la Samaritaine, la crypte du Sacellum, la Grande Galerie des catacombes, puis la salle des ossements du cimetière de la Madeleine et enfin la rotonde des tibias.

Si vous avez quelques appréhensions, rassurez-vous, même si vous optez pour la visite libre, impossible se perdre. Le parcours est en sens unique et bien indiqué. À priori, aucune chance, non plus, de se retrouver nez à nez avec un rongeur.

Informations pratiques

Adresse et contact

1, avenue du Colonel Henri Rol-Tanguy dans le 14e, Paris
Téléphone  : 01 43 22 47 63

Horaires d’ouverture

Du mardi au dimanche : de 10 h à 20 h 30
Attention : fermé les lundis et certains jours fériés

Budget à prévoir et tarifs

  • Tarif de visite libre adulte : 13 euros
  • Tarif de visite libre jeune (de 18 à 26 ans) : 11 euros
  • Tarif de visite libre pour les moins de 18 ans : gratuit

La visite est également gratuite pour les demandeurs d’emploi, les bénéficiaires du RSA, les personnes handicapées…

Pour bénéficier du service d’audioguide, prévoyez 5 euros de plus par personne.

Comment s’y rendre ?

  • En Métro : avec les lignes 4 et 6, arrêt Denfert-Rochereau
  • En RER : avec la ligne B, arrêt Denfert-Rochereau
  • En bus : avec les lignes 38, 68 et 88 arrêt Denfert-Rochereau
  • En voiture : en vous garant au parking de Denfert Rochereau au 49 rue de la Tombe Issoire

Autres lieux d’intérêt dans les environs

Une fois que vous avez visité les catacombes, profitez-en pour vous rendre sur les différents lieux d’intérêt qui se trouvent proches :

  • La Tour Montparnasse (1,2 km)
  • Le Jardin du Luxembourg (1,5 km)
  • Le Panthéon de Paris (1,7 km)
  • L’église de Saint-Sulpice (1,9 km)
  • Le Musée de Cluny (2 km)

Conseils et astuces pour la visite des catacombes

  • Les billets coupe-file, bien que plus chers, ils permettent de gagner beaucoup de temps. En effet, la queue pour acheter les billets est très longue. Il faut compter au grand minimum 1 h 30 pour arriver à la billetterie. Pour éviter ce genre de désagréments, vous pouvez acheter des billets coupe-file sur internet pour 24 euros, de cette manière vous réservez un créneau et minimisez les temps d’attente.
  • Si vous ne voulez pas payer plus que nécessaire, il faut bien choisir son moment pour éviter les foules. Essayez de venir de novembre à avril en semaine et hors vacances scolaires. C’est surtout en fin d’après-midi, du mercredi au vendredi que vous avez le plus de chances de trouver des files d’attente courtes, voire désertes.
  • Personnes sensibles s’abstenir ! Si vous souffrez de claustrophobie, d’insuffisances cardiaques ou respiratoires, on vous recommande de ne pas vous aventurer dans les catacombes. Le contexte peut être légèrement anxiogène entre le peu de lumière, la sensation d’être sous terre et la présence de nombreux ossements. De même, si vous avez des enfants qui sont sujets à cauchemars ou autre, il est peut-être plus raisonnable de ne pas les y emmener.
  • Prévoyez un pull, même en été et des chaussures de marche confortables. En effet, vu la profondeur des galeries, même en été la température ne dépasse pas les 14 °C. De bonnes chaussures sont recommandées, car les marches sont inégales, le sol glissant et le peu de lumière n’aide pas. Pour faire 1,7 km dans ces conditions il est préférable d’être bien équipé.

Vous voilà prêts pour une aventure insolite et surprenante en plein cœur de Paris !